| UNITED SIKHS | www.unitedsikhs.org | -

 

Les Sikhs Ont Sacrifié Leur Vie Pour La France
 


Source: pamphlet printed by Paris Gurudwara
Association Gurdwara Singh Sabha Paris 16-18 Rue de la Ferme,
93000 BOBIGNY
Tel: 0148311322


Par le Dr. Harjinder Singh Dilgeer (Historien)
Suijeet Singh Chadouri
Rédacteur en chef

L'histoire de la nation sikhe est un éternel combat pour l'indépendance, mais elle a aussi été marquée par des sacrifices pour la liberté d'autres nations. Les sikhs se sont battus pour la liberté des peuples voisins de leur propre pays, le Pendjab, mais également pour des nations comme l'Angleterre, la France et la Belgique, ainsi que certains pays de l'Orient. Les sikhs ont versé leur sang pour les nations européennes. L'histoire du monde reconnaît l'existence. d'une dette envers les sikhs, qui Ont parcouru plus de cinq mille kilomètres pour offrir la liberté a la France, la Belgique et d'autres nations encore.

La Première guerre mondiale commença après le meurtre de l'archiduc Ferdinand successeur au trône en Autriche - Hongrie, par un serbe. le 28 juin 1914, àl Sarajevo. Les causes réelles du conflit étaient les rivalités impérialistes, territoriales et économiques des grandes puissances. D'un côté, il y avait les alliés et les pays associés à leur cause (l'Angleterre, la France, la Russie, et les Etats-Unis), de l'autre, les puissances centrales (l'Allemagne, l'Autriche - Hongrie et la Turquie) . Entre l'Angleterre et l'Allemagne, la guerre éclata le 4 août 1914.

Quatre jours plus tard, les 3e et 7C divisions indiennes de I 'Armée britannique, avaient déjà été mobilisées. La 3e division, qui allait se faire connaître en France sous le nom de Division «Lahore»,

Comprenait les brigades de Jalandhar, Ferozpur et Sirhind. la 7e division était constituée de la brigade Meerut et de quelques autres brigades. An total, les effectifs de ces deux divisions s'élevaient a 24 000 officiers et soldats.

La division Lahore embarqua à Karachi le 24 août 1914 et deux de ses brigades atteignirent Marseille le 26 septembre 1914. De là, elles montèrent sur Orléans, où elles arrivèrent le 3 Octobre pour atteindre les environs de Saint Omer le 20 octobre 1914.ù La brigade Sirhind débarqua à Marseille à la fin de novembre et rejoignit le reste du corps expéditif le sept décembre 1914. La Brigade Meerut commença à quitter Karachi le 11 octobre et occupa des positions au front le 29 octobre 1914.

Deux bataillons de la division Lahore, qui eurent regagné Bailleul le 22 octobre 1914, furent envoyés à Messine afin de venir à l'aide des unités de cavalerie présentes sur les lieux. La Brigade de Jalandhar devait assurer la défense de la ligne Fauquissart-Rouges-Blancs. Le 26 octobre, de violents combats eurent lieu, de sorte que deux bataillions de la Brigade Ferozpur durent être envoyés en renfort de la Brigade de Jalandhar. Les deux bataillons restants furent postés afin d'arrêter la progression des troupes allemandes.

La brigade de Jalandhar résista d'une façon héroïque aux attaques allemandes. Pourtant, elle essuya de lourdes pertes dans la nuit du 24 au 25 octobre et une nouvelle fois les 27 et 28 octobre 1914. Le courage des Sikhs fut apprécié par les commandants européens.

Le 23 novembre 1914, la division Lahore alla assurer la défense de Festiner et de Givenchy. Elle fut attaquée par les allemands lors même de son installation en première ligne. Le front fut percé sur plus de 700 mètres. Toutefois, le lendemain, les soldats Sikhs reconquirent le terrain perdu. Les 11 et 12 décembre, leurs corps pris la relève des troupes françaises dans les tranchées entre Givenchy et toute la route de Béthune à la Bassée. Ici aussi, les Sikhs se comportèrent d'une façon courageuse, comme S'ils devaient défendre leurs propres foyers. A la fin du mois de novembre, environ 5000 Sikhs avaient donné leur vie pour le peuple français.

En avril 1915, la division de Lahore avança vers le nord-est et repoussa 1 'ennemi vers le Nord. Lors d'une contre attaque, les allemands se servirent de gaz toxique, ce qui infligea des pertes considérables. La Division Sirhind passa de nouveau à l'attaque le 3 mai 1915, puis les combats cessèrent. La division retourna en France le 3 mai 1915. Les Sikhs avaient perdu plus d'un millier d'hommes.

Entre mai et décembre 1915, les soldats étaient installés dans les tranchées entre Festburt et Picantin. A Hooge ils résistèrent à une attaque allemande. La prochaine confrontation importante allait avoir lieu à Loos, le 25 septembre 1915, et entraîna encore des milliers de victimes, pour citer Sir Douglas Heig, «en 1916, les Sikhs avaient fait le sacrifice d'une année d'efforts loyaux, qui valaient de l'or, même si les conditions de guerre étaient pires que ce qu'ils auraient jamais pu imaginer et même s'ils supportèrent très mal le climat»

En honneur de ces soldats Sikhs et de tous les soldats des autres nations, des mémoriaux furent érigés. Le plus important de ces mémoriaux se trouve sur le territoire de la commune de Richebourge - l'Avoue, sur les routes d'Estaires à la Bassée, sur la rue du bois. En 1915, cet endroit fut connu sous le nom de Port «Arthure.» Le village de Neuve la Chapelle se situe à 450 mètres au Nord-Est.

Le mémorial est une enceinte circulaire, qu'on peut voir en contemplant la route de NC. Sur le devant, il y a une colonne haute de 15 mètres environ. Flanquée par deux ogres les Sikhs se sont battus comme des tigres. La colonne et les tigres s'appuient sur un podium, derrière se trouve une pelouse constituant un demi-cercle. Elle est entourée par un mur, qui contient les noms des soldats et au milieu de la pelouse se trouve la pierre de la Remémoration.

Sur ce mur, les noms sont classés par unité: à 1 'intérieur des unités on les a regroupés par rang. Ensuite, ils sont énumérés par ordre alphabétique. Au total, ils sont 4847 Sikhs pour la plupart. Certains Sikhs ont été décorés de la «Victoria Cross» également. Les principaux régiments étaient les 69e, 72e, 74e 76e, 82e, 84e, 89e, et 90e Pendjabi, le 14e de la garde Ferozpur Sikh du roi Georges, le 15e Sikh Ludhiana, les 52e et 54e Sikhs, le 55e Fusiliers Cokes, le ~ Fusiliers Wildes. les 19e et 21e pendjabis, le 1er /23e pioniers Sikhs, les 25e, 27e, 28e, 29e, 30e et 31e Pendjabi, le 32e Pioniers Sikhs, le 33e Pendjabi, le 34C Pioniers Sikhs, les 35e et 36e Sikhs, le 45e Sikhs Ratrav. le 47e Sikhs, le 1ere /9e D'infanterie Bophal, les 17e et 18e d'infanterie etc Dans certains autres régiments, il y avait également des Sikhs.